La Fabrique à Alcools, une histoire

Notre histoire

L’idée de la Fabrique à Alcools et les bases de son ADN se jouent en 2016. La concrétisation du projet voit le jour en 2017.
Eric Esnault et Christophe Astorri, deux voisins Essonniens décident de lier leur savoir-faire et leur passion des spiritueux.
Corentin, le fils d’Eric, rejoint l’aventure en 2017 et devient le Distillateur de l’équipe.
En 2017, notre trio lance la Fabrique à Alcools, à Pecqueuse (91), avec la première distillation le 11 décembre de cette année-là.

Pourquoi s’installer à Pecqueuse ?

C’est à Pecqueuse, au sein de la ferme de Fromenteau que nous installons la Fabrique à Alcools. Historiquement, dans les années 1960, la Ferme a hébergé une distillerie d’alcool de betteraves.
Il est important pour nous de rester dans notre région, car le secteur est resté rural et à fort caractère agricole. Nous sommes donc idéalement situés pour trouver des matières premières de grande qualité.
Sous le nom « La Fabrique à Alcools » se cache un lieu de conception et de distillation de spiritueux où tradition et modernisme côtoient produits locaux et artisanat.

Nos alambics

Installée au milieu des champs, à la Ferme de Fromenteau, la distillerie occupe un entrepôt dont la charpente métallique a été conçue par les ateliers Eiffel.

Marie et Chantal en sont les deux alambics pilotés par Corentin.

De conception allemande et de marque Holstein, Marie est d’une capacité de 1200 litres. Il possède une colonne de distillation et un col de cygne écossais. Il est utilisé pour distiller les whiskies, vodkas et Esprit de Bière et rhum [lien vers chaque page produit].

Chantal est également un alambic Holstein. Sa cuve de 300 litres en cuivre martelée a précédemment distillé des fruits quelque part en Suisse. Aujourd’hui, il est exclusivement destiné à distiller les différents gins [lien vers la page gin] de la Fabrique à Alcools.

Pourquoi Marie & Chantal ?

Comme pour les navires, les alambics ont un nom de Baptême. Les liens familiaux sont importants pour nous, et certains de nos choix sont des clins d’œil. Les alambics portent des prénoms symboliques puisque Marie est le prénom de la Maman d’Eric et Grand-Mère de Corentin, et Chantal celui de la Maman de Christophe.

La Production

Du brassage à l’embouteillage, en passant par l’élevage en barrique pour le whisky, la réduction lente ou la mise en bouteille : tout est fait à la distillerie. Nous respectons les traditions de production des spiritueux, mais nous avons aussi à cœur d’innover lorsque cela s’avère nécessaire. Nous explorons par exemple de nouveaux goûts ou utilisons nos fûts pour d’autres distillats que le whisky, comme pour l’Esprit de Bière [lien vers la page produit] par exemple. Nos spiritueux vieillissent dans notre chai, sous la surveillance de Corentin qui gère la production du début à la fin, grâce à sa double casquette de distillateur et maître de chai.

Notre Chai

En évolution permanente, le chai de la Fabrique ne cesse d’évoluer. Nous utilisons des barriques ex-Bourbon et ex-vinaire (principalement du Bordelais). Ces dernières ont été préparées pour la Fabrique à Alcools par un spécialiste en fonction des recommandations de Corentin.